mercredi 18 octobre 2017

Rester sur le versant clair…

Je pourrai vous parler de l’ambiance au travail, du niveau d’eau qui n’en finit plus de baisser, du gel du point d’indice, de chômage… mais comme on nous demande de le faire, je vais rester sur le versant sud, là où la pente est plus douce, là où le soleil brille plus fort, ou les niveaux sont toujours sympas.


Je vais donc commencer par la rentrée, ou plutôt septembre. Je pars en cours avec 2 sacs, celui de cours presque vide et celui avec le SUP. Une clé USB ne prend pas beaucoup de place du moins comparée à une planche de race gonflable. Par moment je pense aux planches rigides, mais impossible de la concevoir sur le toit de la voiture une journée entière au boulot. De drôles d’oiseaux pourraient jouer avec, et au prix du joujou je pourrai devenir un peu rouge… Donc le gonflable est un bon choix. 5minutes a la pompe et on est sur l’eau. 3fois par semaine, avant ou après mon passage au boulot, je me retrouve sur l’eau. Je passe en moyenne 1h sur l’eau. 1h le plus souvent sur du plat… Du plat principalement avec la Racer 26”. Du plat pour pouvoir sortir ensuite sur de jolies rivières, et encaisser des sorties longues. Du plat pour essayer de performer en compétition. Du plat pour aussi faire travailler son cœur et retrouver la forme. Bref de bons entrainements, qui vont porter leurs fruits.

Mais fin septembre est arrivé avec des températures à donner envie de rallumer la cheminée. Et pour ne pas déprimer et rester du bon coté, nous avons effectué quelques tests avec JY et le prototype de sa marque esa (https://www.extremsportanalyser.com/). Son boîtier est capable de donner beaucoup d’infos sur sa façon de naviguer et il est un outil fantastique pour choisir son matériel.

Du coup une séance 2 taille de pales, une pagaie réglable et voilà de quoi orienter le choix de ma prochaine pagaie. Nouvelle pagaie, et oui ma Anonym en est à un stade où elle ne peut presque plus s’appeler ainsi. Mais pour une pagaie qui ne devait pas voir l’eau elle aura fait son temps… il ne me reste plus qu’à trouver le bon compromis entre taille, utilisation, budget… et oui SupRiver et SupRace ne sont pas forcément copain quant au choix de la pagaie. En tout cas la marque est choisie. Après une belle proposition sur le matériel VE Paddle, je ne peux tourner le dos à Starboard. S’ils fabriquent leurs pagaies aussi bien que les planches, elles seront top. Après niveau solidité on verra bien. Mais il sera peut-être dur de tout faire avec la même pagaie. 2 pagaies ? Un compromis ? Usage exclusif et une adaptation pour l’autre usage ? Bref il faudra faire un choix…

Les pagaies vont arriver avec les nouvelles planches, d’ici quelques mois. Je commence déjà à réfléchir sur mes futurs modèles… Stream 8’6, 9,6 et/ou 11 », Racer 27 » et/ou Touring 31 »… Je vous donne un liens mais vous le dites à personne : http://star-board-sup.com/2018/boards/  Les réflexions sont dures, et sans doute que planifier mes futurs déplacements vont aider. Outdoor-Mix, Natural Games, Dordogne Paddle Race, Gabas Paddle Race, Tarn Water Race… Il faudra encore faire des choix pour concilier vie familiale, travail et envies.


Mais par moment, entre deux navigations je passe par le boulot. Et pour rester sur le versant clair, ils ont eu une bonne idée. Pour une fois il faut bien le souligner ! Je fais partie d’un projet de travail à destination des élèves qui a pour but de leur faire assembler et piloter un drone. Projet passionnant, et pour pouvoir être performant lors des cours, mon modèle est déjà assemblé. L’imprimante 3D a réalisé la fixation Gopro. Un peu de travail sur la transmission vidéo et hop je vous montrerai des images. Des images de quoi ? Vous avez bien une petite idée… Le drone volera forcement au-dessus de l’eau.

 

Le versant clair… Lorsque l’on rentre du boulot, et que le moral est le même que certains de nos gamins, il est toujours bon de regarder en arrière et chercher ce que l’on a fait de bien dans la journée. Ainsi, il est beaucoup plus facile d’être optimiste après une séance de SUP, et de sourire en rentrant à la maison en disant « La journée était bonne, j’ai bien ramé. Ah oui c’est vrai je suis aussi passé au boulot… »

mercredi 27 septembre 2017

Septembre : reprise difficile

Ca y est les vacances sont bel et bien finies. Retour au boulot avec un super ambiance… Du coup il faut retrouver un rythme en plaçant des entrainements réguliers. Après un grand moment sans Sup (presque 15jours!), retour sur la Stream avec un dur retour à la réalité. Impossible de passer un rapide habituel sans tomber… Remise en question, réflexion… Et la séance qui suit, c’est dans la poche. Avec un peu de logique je réussi à retrouver mes techniques.


La Stream redevient domptable, et le gave aussi. Mais les niveaux ne sont pas encore au top. Même si je réussi a me caler de bonnes sessions afterwork, je prendrai un peu mieux surtout si on veut comme on se l’ai dit planifier des sorties à l’étranger (Pays Basque, Espagne…) Des idées, des projets, du monde, reste plus qu’à réussir à s’organiser, et ce n’est pas toujours le plus facile que d’harmoniser tous nos emplois du temps…


Mais j’ai quand même trouvé un peu de temps pour, bosser avec JY sur son projet SUP avec ESA et on en sort quelques photos et vidéos sympa.


Et pour finir, SUP-Passion nous a fait un bel article sur notre mois d’août. Ça se passe ici :D

A binetot
Peyo


vendredi 25 août 2017

Toussaint en Août?

A force de vendre les chocolats de Pâques en février et les cartables en juin faut pas s'étonner d'avoir une météo de Toussaint en Août.

En effet ce mois d'aout n'a pas été des plus chaud. Un temps d'automne pour les 15 premiers jours qui auront au moins permis de remettre un peu d'eau dans les rivières et donc de faire du stand up paddle en eaux vives.


J'ai donc pu profiter des niveaux et tester ma planche Starboard Stream 9'6 dans de solides conditions. Pour cela, quoi de mieux qu'une descente entre amis en passant par la digue de Laàs. Seb me pose une sécu "appareil photo" juste pour qu'il ne perde pas la main.  Pour moi c'est plus corsé, et il me faudra quelques passages pour en réaliser un propre. Le bilan est plus que concluant : la planche passe très bien les rouleaux, reste stable et facile à diriger lorsque ça bouge.




Quelques jours plus tard, les niveaux sont redevenus normaux mais ce rapide garde tout de même une certaine difficulté, en laissant apparaitre une dalle qu'il faut éviter d'embrasser.


L'avantage est que j'ai pu troqué ma combinaison étanche SupSkin contre un simple maillot.


Jean-Yves quant à lui s'amuse à Orthez entre deux entrainements. Les championnats du monde de canoë freestyle vont vite arriver, presque aussi vite que la rentrée.  D'ailleurs il va falloir commencer à penser pouvoir envisager la possibilité de reposer le maillot et retrouver le chemin de d'Audaux, pour cette année au moins...

vendredi 4 août 2017

Découverte du SupRiver.

Voila la bonne nouvelle de l'été : nous sommes installé !



Après un gros travail, nous sommes capable de vous recevoir. Que ce soit pour une demi-heure ou pour 2 jours, seul ou accompagné, il y aura forcement une formule qui vous plaira. 

Allez voir, la page dédiée, ou directement à la plage à Sauveterre (en bas de l'église) pour toutes les informations et si cela ne suffit pas, appelez-nous. 


Alors on se dit à très vite, pour une jolie balade..


dimanche 30 juillet 2017

Un été à moitié passé


Durant ce mois de juillet, j’ai apprivoisé ma Racer 26". Après ma première expérience en eau-vive avec à Millau, il a fallu revoir les choses. Tester sa planche le jour de la course n’est pas souvent une bonne idée, mais quand on a pas le choix… Du coup de la pratique, de l’eau-vive, et du temps sur l’eau avec. Et au final elle commence à bien me plaire. C’est un peu compliqué quand ca bouge, surtout avec des courants latéraux. Mais elle fait bien bosser l’équilibre.




Voici une petite vidéo d’une sortie à la maison avec la Racer 26 ".


Sur l'eau, la coque Caseproof est super pratique. Le téléphone toujours à la poche, on le sort pour des photos ou pour la musique c'est toujours agréable. J'ai aussi trouvé le temps d'aller faire une sortie en VTT dans les collines basques. J'en ramène quelques photos et j'ai aussi pu testé la fixation pour guidon de Caseproof. Ca bouge un peu de descente mais le téléphone ne risque rien. Donc pas de soucis, il suffit juste de le replacer une fois que le calme revient.


Sinon, à côté de cela, la saison est bien lancée. Des projets vont bientôt voir le jour et ils vont être bien sympas ! Mais pour le moment, il reste encore pas mal de choses à négocier… Bref il faut encore travailler !

Alors à très vite.

ps: bien-sur toutes utilisation de mes photos sont soumise à mon autorisation... N'est-ce pas Supskin! 😁